On a interviewé Edoran...


ça vous dit d'en savoir plus sur lui ?


1. Salut, beau brun ! Quel est ton nom et dans quel roman es-tu né ?


Bonjour ! Je m’appelle Edoran, et je sors d’une aventure pas banale… parce que ça s’est appelé « Le conte des sept Chants » pendant deux tomes, avant d’être rebaptisé « La Dernière Guerre des Dieux » et de finalement sortir (3 tomes) sous les deux versions.


2. En quelques mots, décris-nous ton caractère ?


On me décrit « idéaliste et chevaleresque », certes, insouciant et arrogant aussi. En tout cas, c’est comme ça que je définirais celui que j’étais quand tout a commencé… et avant que tout ne dérape.


3. Quand tu vas mal, sur qui peux-tu toujours compter ?


Mmhh… je pourrais en citer plusieurs, comme Boris, mon écuyer, ou Malcolm, le Hallebardier et meilleur ami de mon père… et accessoirement mon maître d’armes. Mais si je veux être honnête, celui vers qui je me tourne invariablement quand j’ai besoin de réconfort, c’est Spartak, mon cheval.


4. Les moments de bonheur, avec qui aimes-tu les partager ?


Jusqu’à présent, c’était avec mes amis, des lycantes comme moi. Faire la fête, chasser, courtiser les filles… c’étaient nos passe-temps favoris. Maintenant, tout est différent et je crois que… mais non, si vous n’avez pas encore lu mes aventures, je ne peux pas vous le dire. Juste qu’elle s’appelle Saraë…


5. Quel a été le moment décisif de ta vie, celui où tout a changé pour toi ?


Que dire ? J’ai vécu tant de bouleversements, ces derniers mois, qui m’ont changé à un point que mon père ne me reconnaîtrait probablement pas… pour peu qu’on ait une chance de se revoir. Plus qu’un seul, je dirais qu’une succession de moments décisifs ont transformé le jeune prince fougueux et idéaliste en… ce que je suis aujourd’hui. Un guerrier à l’humeur sombre, prêt à tout, sans pitié et profondément marqué. Mais aussi un homme amoureux et celle-là, je ne l’avais pas vue venir !


6. Si tu devais te définir en un mot, ce serait lequel ?


Tenace.


7. Comment vois-tu ton avenir ?


Au moment où je vous parle, il m’apparait plus qu’incertain. Mon rêve serait que mes amis et moi réussissions la mission qui nous a été confiée et qu’ensuite, nous puissions tous vivre en paix, et en harmonie. Et que Saraë me regarde encore comme si j’étais le roi des elfes…


8. Un mot sur ta créatrice ? (lâche-toi, après tout, elle t'en fait baver elle aussi !)


C’est une sadique de la pire espèce !! Elle se fait passer pour une illuminée qui aime les fées et les licornes, mais au fond, elle est sanguinaire, impitoyable et complètement barrée !